Vous êtes ici : Accueil > Conseil municipal > Projets

Formulaire de recherche

Projets

Mise aux normes de l'office de la salle des fêtes

  Après avoir pris connaissance du rapport rédigé par les services de la Direction Départementale des services vétérinaires des Pyrénées Atlantiques suite à l’inspection de la cuisine de la salle des fêtes, le conseil municipal a décidé :
 

  1. d’interdire l’utilisation des locaux de la cuisine pour la confection et la réalisation de repas tant que les travaux de mise en conformité n’auront pas été réalisés.
  2. de retirer le matériel qui pouvait être utilisé pour cuisiner.
  3. de mettre en œuvre un projet de réhabilitation des locaux de la cuisine.

 
Le conseil municipal a décidé de consulter deux cabinets d’architectes pour qu’ils donnent leur avis sur les aménagements que nous avions à faire pour répondre aux observations du rapport. Leurs conclusions ont été identiques : les locaux actuels occupés par la cuisine sont trop exigus pour procéder aux aménagements nécessaires à la mise en conformité. Comme le terrain sur lequel est implantée la salle des fêtes ne permet pas une extension, la seule solution possible est d’agrandir la cuisine en empiétant sur la salle principale (ce qui diminuera sa capacité d’accueil) et sur le hall de l’entrée arrière de la cuisine. Or dans ce hall, sont installées des toilettes accessibles aux personnes handicapées et donc elles devront être déplacées. Ces toilettes seront installées en utilisant une partie de la salle de la mairie qui jouxte la salle des fêtes et seront accessibles depuis la salle des fêtes par un accès à percer dans le mur mitoyen. De ce fait, la salle de la mairie (seul local dans lequel  travaillent le maire, la secrétaire, les adjoints et qui est également la salle de réunion et d’accueil du public) devient trop petite ! Le conseil municipal a donc décidé d’installer la mairie dans un appartement inoccupé situé à l’étage. Ce qui restera de la salle de la mairie actuelle qui est située en rez-de-chaussée, servira pour l’accueil des personnes handicapées ou à mobilité réduite.
 
Dans la salle des fêtes, la cuisine sera donc agrandie. Les travaux prévus permettront :

 

  • de séparer la pièce dans laquelle s’élaboreront les repas de celle qui récupèrera la vaisselle salle et les déchets,
  • d’avoir un vestiaire, une douche et des toilettes réservées au personnel qui travaillera dans l’office.

 
Le projet qui a été élaboré prend donc en compte toutes les contraintes, fait en sorte que nous soyons en conformité avec la législation et présente un caractère d’urgence.

La commission d'appel d'offres et le conseil municipal du 5 décembre 2015 ont arrêté le choix des entreprises qui vont effectuer les travaux

Coût total de l’opération
(à l’exception du mobilier )

 


Lot 1 : Gros œuvre et réseaux *; Entreprise Casadebaig (Laruns) 85 590.70 € HT
Lot 3 : Plomberie, sanitaire; Entreprise Mario BRAGA (Serres Castet) 14 600.00 € HT
Lot 2 : Electricité, chauffage électrique; Entreprise La Montoise (Mont) 12 863.00 € HT
Lot 5 : Cloisons, isolation, faux plafonds; Entreprise Naya (Escout) 12 447.79€ HT
Lot 6 : Carrelages, faïences; Entreprise Maudos (Assat) 10 298.00 HT
Lot 4 : Menuiseries extérieures aluminium: Entreprise Labastère (Pau) 5 807.00€ HT
Lot 8 : Peintures;  Entreprise Naya (Escout) 6 787.31€ HT
Lot 7:  Menuiseries bois; Entreprise Labat (Salies) 14 268.75€ HT
   
Total 169 347.32 € HT
 
 
* les raccordements EU-EV se feront sur les réseaux existants.Dans ce lot est prévue l'installation d'un station d'épuration qui permettra de mettre aux normes l'assainissement.



Les travaux vont débuter la première semaine de février 2015 pour une durée estimée de 7 mois.

La subvention de l'état a été notifiée en 2013 et doit être utilisée dans les deux ans.
En 2013, Le Conseil Général a établi ses priorités pour les 5 prochaines années et ne subventionnera pas les travaux de la salle des fêtes. Par conséquent, le conseil municipal s'est adressé à la Communauté de Communes de Lacq pour obtenir un financement sur les fonds de concours. L'accord pour ce financement a été notifié en 2014.


 

Réhabilitation du logement de l'ancienne école

Rapport de visite d’un logement communal

Visite réalisée en décembre 2008.
 
Propriété de la COMMUNE de CASTETNER 
  
La présente note concerne une grande maison locative, propriété de la Commune de  Castetner. Cette maison est actuellement en location, occupée par une famille composée d’un père et son fils.
 
La maison est une grande bâtisse constituée de deux niveaux habitables (rez-de-chaussée et étage), d’un sous-sol, d’un comble non aménagé. Les surfaces habitables constituent un logement de type 5 comprenant : 1 séjour, 4 chambres, 2 salles d’eau, 1 cuisine, 1 grande entrée/cage d’escalier.
 
Des annexes sont implantées sur la limite Est du terrain qui s’étend en contrebas sur le devant de la façade Sud de la maison.
 
L’ensemble est bâti selon une typologie traditionnelle constituant un volume simple :
                      - Gros murs en galets enduits à la chaux
                      - Plancher bas et hauts à ossature bois + plancher
                      - Charpente bois à forte pente
                      - Couverture tuiles plates Picon petit format.
                      - Menuiserie bois petits carreaux.
 
La répartition des percements et leurs dimensions offrent une bonne exposition en façade Sud et Est. Les façades Nord et Ouest sont pratiquement aveugles et en contrebas par rapport au terrain naturel.
 
Implantée en bordure de route à l’entrée du village, cette belle bâtisse est représentative des maisons traditionnelles locales et constitue un ensemble patrimonial à valoriser.
 
Néanmoins, la visite des lieux organisée par la Municipalité a permis de constater le délabrement général du bâtiment.     
 
Le relevé de l’état des lieux par l’intermédiaire de la grille d’insalubrité conclut à un niveau de dégradation important :
 
Sont à noter particulièrement :
- les infiltrations en toiture
- Un fort risque d’incendie du au faible niveau de protection et la vétusté des circuits électriques
 - la présence de termites dans les bois de structure
- la forte humidité des zones Ouest et Nord en parties enterrées
- l’assainissement est non conforme (absence de filière de traitement des eaux)
 - l’absence de chauffage
- l’absence d’isolation thermique
- les menuiseries vétustes et non étanches.
- l’état des surfaces ne permettant pas l’entretien des lieux.
 
L’évaluation de l’état d’insalubrité par l’intermédiaire de la grille de référence aboutit à une situation d’indécence avérée au regard des normes minimales d’habitabilité et de la Loi sur le logement décent. Par ailleurs au-delà de l’inconfort, la situation actuelle induit un fort risque pour la sécurité des occupants du logement (monoxyde de carbone, risques d’incendie, chutes, …)
 
En conséquence, une réhabilitation de fond est à envisager sur l’ensemble du bâtiment. Compte tenu de l’état général il est en effet de notre point de vue difficile d’envisager un programme de travaux partiel qui ne permettrait pas de régler le problème de façon durable et d’atteindre un niveau de confort compatible avec les exigences réglementaires en matière de logement.
 
Par ailleurs l’occupation actuelle du logement par une famille de deux personnes en situation sociale précaire pose la question de son maintien  dans ce logement très grand au regard de la composition familiale ou de son relogement définitif dans un logement adapté.
 
Il convient donc en premier lieu pour la Commune d’envisager le relogement temporaire ou définitif des occupants dans un logement décent. Cet aspect peut être entrepris par l’intermédiaire des Services Sociaux ou directement par négociation avec les locataires.
 
Il appartient en second lieu à la Commune de définir les objectifs du projet de réhabilitation dans l’optique de la bonne gestion de son patrimoine et de confier une étude de diagnostic pour déterminer les possibilités d’aménagements.
                     
L’étude Diagnostic Architectural donnera la viabilité technique et financière d’un programme de réhabilitation complet de l’immeuble.
 

 

  • le relevé sommaire état des lieux
  • les scénarii possibles d’aménagement (1 ou 2 logts.)
  • le descriptif sommaire des travaux
  • l’estimatif financier de l’opération
  • les subventions mobilisables pour le projet.

Suite donnée à ce rapport: le projet de réhabilitation

Suite à ce rapport, la municipalité a décidé de confier à Monsieur Olivier Chevalley, architecte à Orthez, la mission d'étudier la mise en conformité du logement. Le projet qu'il a soumis au conseil municipal et qui a été retenu prévoit la réalisation de deux logements sociaux de type F3.
Parallèlement, une solution de relogement est étudiée en concertation avec l'intéressé et les services sociaux. Elle va être trouvée avant que le bail n'arrive à échéance le 15 août 2012.
Le chiffrage du projet définitif est en cours. Dès qu'il sera terminé et que les entreprises seront consultées, la commune avec l'aide des services de la Communauté de Communes de Lacq pourra déposer les demandes de subventions auprès du Conseil Régional, du Conseil Général, de la Communauté de Communes Lacq ...

Une enveloppe de 325 000 € a été prévue dans le budget prévisionnel 2012 pour financer cette opération.

Après bien des péripéties, le dossier a pu être débloqué fin 2013 et les travaux ont commencé depuis le 15 mars 2014.

Les travaux sont suivis par Olivier Chevalley, l'architecte mandaté par la commune. Ils doivent se terminer début octobre 2014.

La commune disposera alors de deux logements de type T3 qu'elle proposera à la location.


Des travaux supplémentaires ont été réalisés, en particulier une canalisation qui traverse la propriété Laulhé pour évacuer les eaux pluviales et les eaux traitées par la station d'épuration jusqu'au ruisseau de Baran. 

Nous remercions la famille Laulhé d'avoir donné l'autorisation de faire ces travaux dans sa propriété.

La réception des travaux a eu lieu le jeudi 15 janvier.

Les réserves seront levées le jeudi 29 janvier et les locataires devraient pouvoir aménager au 1 février 2015.

Dès que nous aurons réglé toutes les factures nous publierons le bilan du coût total de cette opération
.

 

Aménagement de la place, du parking et des abords de la salle des fêtes et de l'église
 

La communauté de communes Lacq-Orthez a programmé de financer ces aménagements sur deux exercices budgétaires.

Fin décembre 2014 a débuté la première tranche de travaux qui concernent la place, le parking et les abords de la salle des fêtes. Il doivent se terminer fin février.

La deuxième tranche de travaux sera programmée par la C.C.L-O prochainement. 


 

Installation d'abris-bus et de ralentisseurs


L'étude de l'installation de trois abris-bus aux points de ramassage scolaire et de ralentisseurs à leur proximité est en cours, en liaison avec les services du Conseil Général et de la Communauté de Communes Lacq-Orthez.

Nous espérons que ce projet aboutira dès le début de l'année 2015.

L'ordre de priorité de l'installation serait: arrêt de Cambran et arrêt croisement Plaà puis arrêt de Trouilh.

Les abris devraient bénéficier à titre expérimental d'un éclairage par une alimentation avec des panneaux solaires.

Vous souhaitez participer

Apporter vos contributions.

Identification adhérents

Créer un compte

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter.

Formulaire d'inscription à la newsletter

Sites amis

voir les autres sites

Diaporama photos